MOPP - Mission ouvrière Saints-Pierre-et-Paul

des frères et soeurs dans la recherche de Dieu depuis 1956

Citeaux et la famille cistercienne

 

A Cîteaux.. nous avons retrouvé .. moines, pères et frères, labo­rieux, aus­tères, et tout sou­riants de la pré­sence de Dieu dans leur âme : ils sont vraiment nos maîtres et nos sou­tiens dans la foi et nous font prendre conscience (par le prix qu’ils mettent eux-​​​​mêmes pour l’obtenir) de la valeur ines­ti­mable de l’unique recherche de Dieu. ( Jacques Loew 1957)


16 mars 2019 - Fréderic, un des frères de la première heure, depuis 1959, avec sa bonne humeur et son art musicale, ami des frères mopp en stage vient de quitter pour revenir au Père après 60 ans de vie monastique. L’abbaye aujourd’hui, le site.


 2013 - Le Conseil de la MOPP a convoqué l’Assemblée générale à l’Abbaye de Sainte Marie du Desert à Nord ouest de Toulouse

Ici le site de l’Abbaye qui a un nouvel abbé depuis juillet 2013 dans la personne de Pierre Henri Burton


En 2014 La famille cistercienne dans le site de Citeaux

Le site des laïcs de la famille cistercienne internationale

2013_citeaux


 


 2013 - Le Conseil de la MOPP a convoqué l’Assemblée générale à l’Abbaye de Sainte Marie du Desert à Nord ouest de Toulouse

Ici le site de l’Abbaye qui a un nouvel abbé depuis juillet 2013 dans la personne de Pierre Henri Burton



 L’histoire

Au cours des siècles, la vie cistercienne a été confrontée à la fureur de l’histoire et aux aspirations contradictoires des hommes. Les divisions linguistiques, politiques et culturelles se sont immiscées dans l’unanimité cistercienne, les guerres et les révolutions ont démantelé les institutions. C’est pourquoi aujourd’hui, les moines et moniales cisterciens forment plusieurs ordres et congrégations : l’Ordre Cistercien (ocist), l’Ordre Cistercien de la Stricte Observance (ocso), dont l’abbaye de Cîteaux fait partie, les congrégations de Bernardines. À ces instituts religieux, il faut ajouter le dernier-né de la famille cistercienne : les groupes de laïcs cisterciens.

Si les cisterciens n’ont pas de structure juridique unique, ils reconnaissent toutefois un patrimoine commun : des pères, une tradition spirituelle, un sens de la fraternité et de la communion, le goût de la simplicité. Lors de l’anniversaire de la fondation de Cîteaux, en 1998, cisterciens et cisterciennes de toutes obédiences se sont retrouvés à Cîteaux, leur lieu source, heureux de se découvrir comme une famille.

A l’occasion de cet événement, la communauté qui est à Cîteaux a pris conscience de sa mission au service de la communion dans la famille cistercienne. Elle vit au lieu des origines. Chaque moine ou moniale cistercien peut se sentir chez lui à Cîteaux. Chaque moine de Cîteaux se sait accueilli à un titre tout particulier quand il visite une maison cistercienne. Nous rendons grâce pour cette communion de charité qui s’établit par-delà les distinctions.

ici le site de l’Abbaye de Citeaux

Pour Saint Benoît, le monastère est une école du service du Seigneur. Pour nos pères cisterciens, le monastère est une école de l’amour. L’un et l’autre vont ensemble : il n’y a pas de plus beau service que d’aimer, et il n’y a pas d’amour plus vrai que de servir.

Tu aimeras le Seigneur ton Dieu
Tu aimeras ton prochain comme toi-même !

Il y a donc trois amours à pratiquer : l’amour de Dieu, l’amour de soi-même, et l’amour du prochain. La vie cistercienne a développé trois arts qui forment ensemble un art de vivre

  • L’art de la recherche de Dieu

  • L’art de la connaissance de soi

  • L’art de la fraternité

C’est un art de vivre parce qu’il a sa part d’institutions artificielles, organisées et voulues. C’est aussi un art parce que cette vie est artistique : le vrai, le bon et le beau s’y rejoignent.

Pour pratiquer ces arts, différents moyens nous sont donnés : la prière, le travail, la lecture, la vie commune, l’ascèse. Chacun de ces moyens concerne tous les arts à la fois. Le travail ne contribue pas moins à la recherche de Dieu que la prière. Ce qui ne veut pas pour autant dire qu’il peut s’y substituer. La règle recherche un équilibre entre ces moyens : aucun n’est suffisant, aucun n’est secondaire. Le père abbé établit cet équilibre en fonction des conditions communautaires et des aspirations de chacun.


Jacques Loew, lettre bleue 15 septembre 1957

Cette année était marquée par le fait que nous venions à Cîteaux, non seulement pour une retraite, mais pour un véri­table noviciat. J’étais, certes, un maître des novices bien novice lui même pour aider l’équipe à désirer ardemment ces grandes réa­lités sur­na­tu­relles, dont je sens pourtant si pro­fon­dément la nécessité, mais dont il faut vivre plus encore, pour pouvoir les com­mu­niquer. je crois cependant, qu’avec la grâce du Christ, l’aide de Notre-​​​​Dame, de nos Apôtres saints Pierre et Paul, nous péné­trons de plus en plus dans cette volonté de vie contem­plative qui nous mènera elle-​​​​même à la pleine vie apostolique.


Documents

  • 2019-03 fr Fréderic et la communauté de Citeaux

    Télécharger
  • 2019-03-16 mémoire de fr. Fréderic

    Entré à l’abbaye de Citeaux en 1959, contemporain et ami des premier frères de la mopp en stage à Citeaux. ici avec fr Raphaël

    Télécharger