MOPP - Mission ouvrière Saints-Pierre-et-Paul

je ne sais pas trop où j’en suis, mais .. le bon Dieu m’aime

Louis Carrier 1911-1996


 

"Dieu est amour : qui demeure dans l’amour demeure en Dieu et Dieu demeure en lui. » 1Jn. 4,16

 

Notre frère Louis Carrier, prêtre, nous a quitté pour la Maison du Père le 8 avril 1996. à Lourdes. Les équipiers de la MOPP se souviennent de ces dernières paroles prononcées peu avant de mourir, qui résument toute sa vie :

 

« Je ne sais pas trop où j’en suis, mais je suis sûr que le Bon Dieu m’aime. »

 

Ces dernières paroles prononcées par notre frère Louis peu avant sa mort résument sa vie de religieux et de prêtre et nous rappellent l’essentiel de la vie de tous chrétiens.

 

Louis est né le 14 mars l911 à Oyonnax dons l’Ain, ainé d’une famille ouvrière de 11 frères et sœurs. Le père était menuisier et Louis avait appris le métier de menuisier ébéniste.

 

En 1936 entra dans le monastère de Dombes, comme frère convers. Il a passé de nombreuses années dans des monastères trappistes comme frère et c’est là que se révéla son sens artistique dans son métier. Cette période le marqua du point de vu spirituel. Si bien que sa spiritualité resta pour toujours celle d’un frère trappiste.

 

Un jour, pendant qu’il travaillait comme ébéniste à l’installation des stalles pour le monastère de Claire-Fontaine dans la région parisienne, il rencontra, à Paris. dans une librairie Jacques Loew, qui venait de fonder un Institut religieux : la « Mission Ouvrière Saints Pierre et Paul ». Il rejoignit les équipiers de la MOPP en 1958 et fit son stage au Centre de Formation de la rue Merens à Toulouse.

 

En 1959 Il fut envoyé en mission sur Toulouse, dans l’équipe qui animait la nouvelle paroisse de ND de l’Espérance à Sauzelong, là il vécu jusqu’à 1969.

De cette période, en 1964, sa lettre à Jacques, à l’occasion des ses 25 ans de sacerdoce.

 

Il entreprit alors à 58 ans à Fribourg en Suisse, avec grand courage, les études pour devenir prêtre. Il fut ordonné prêtre le 9 mai 1974 à Agen par Mgr Sabin St Gaudens. Il exerça ensuite le ministère comme aumônier de la Maison de retraite et de l’Hôpital de Marmande.

 

 

 

Il habita, ensuite, entre 1981 et 1986, dans le quartier des Isards à Toulouse, où il vivait assez pauvrement parmi les pauvres en aidant le responsable de la Chapelle du quartier.

 

En 1986, à 75 ans, il se décida à demander au Directeur de la Résidence St-Thomas d’Aquin de Lourdes de l’accueillir comme pensionnaire. L’accord du Directeur et de l’évêque de Tarbes et de Lourdes réalisa son désir de passer les dernières années de sa vie auprès « de la Vierge, mère de Jésus, notre Dame des Petits et des Pauvres ». Louis l’écrit au dos d’une photo de la grotte.

 

En 1992, à 75 ans, Pierre Eyroi aussi de la MOPP, le rejoint à la Résidence.

 

Son témoignage de vie, plein de simplicité et ténacité, a été pour tous, frères de la MOPP et amis, un exemple de Mission vécue dans l’attente de la communion avec le Père.


Documents

  • 1996-04-08 récit de vie de Louis Carrier

    Je ne sais pas trop où j’en suis, mais je sûr que le bon Dieu m’aime

    Télécharger
  • 1996-04-08 memento de Louis Carrier

    Louis est né à Oyonnax le 14 mars 1911 et est décédé à Lourdes le 8 avril 1996

    Télécharger